Trois Cœurs, Trois Lions de Poul Anderson

Salutations, lecteur. Voici venir le deuxième article dans lequel je te présente l’œuvre de Poul Anderson. Pour rappel, pendant quatre semaines, je vais vous présenter des œuvres de ce formidable auteur.  Cette fois-ci, je vais m’intéresser à

Trois Cœurs, trois lions

3262

Introduction

 

L’introduction de cet article sera sensiblement la même que celle que j’ai écrite pour celui qui portait sur Tau Zéro, puisqu’il s’agit du même auteur et du même dossier.

Poul Anderson est un auteur de science-fiction et de fantasy américain né en 1926 et mort en 2001. Il disposait d’une formation de physicien et ses parents venaient du Danemark. Ces deux informations sont importantes, parce que nous verrons que son métier comme ses origines nordiques ont eu une certaine influence sur ses écrits (dans le cas de Trois Coeurs, trois lions, les deux informations sont assez importantes). Poul Anderson fut un auteur très prolifique, avec des dizaines de romans et de nouvelles, dont la plupart ne sont pas encore traduits en français. À noter que c’est un auteur très primé, avec plusieurs prix Hugo, Nebula et Locus, qui sont les trois prix les plus importants dans le domaine de la science-fiction et de la fantasy aux Etats-Unis. Il obtint également le prix Grand Master en 1997 pour l’ensemble de son œuvre.

Les éditions du Bélial’ s’efforcent toutefois de proposer des traductions de ses œuvres, que les éditeurs dotent de préfaces d’auteur (Michael Moorcock, l’auteur du cycle d’Elric, a par exemple préfacé L’épée Brisée) ou de traducteur (Jean-Daniel Brèque a préfacé Tau Zéro, Trois Cœurs, trois lions et Le Chant du barde) et de notes lorsqu’elles sont nécessaires. Ces éditions se veulent donc assez savantes et nous permettent de découvrir cet immense auteur qu’est Poul Anderson.

Le roman auquel je vais m’intéresser aujourd’hui, Trois Cœurs, trois lions est disponible aux éditions du Bélial depuis 2006 et depuis 2009 au format poche, chez Folio SF. Il est également disponible au format numérique.

Voici sa quatrième de couverture :

« La Loi et le Chaos se livraient une lutte perpétuelle. Non, il ne s’agissait pas exactement de forces. Des modes de vie ? Un reflet terrestre du conflit spirituel entre le Ciel et l’Enfer ? En tout cas, les êtres humains étaient les principaux agents de la Loi sur terre, bien que la plupart d’entre eux ne le fussent que de façon inconsciente et que certains, magiciens, sorciers et créatures maléfiques, se fussent vendus au Chaos. Quelques êtres non-humains étaient aussi du côté de la Loi. En face d’eux se trouvait presque tout le Monde du milieu, qui semblait comprendre des royaumes comme la Faërie, le Trollheim et le Royaume des géants…

Ainsi Holger Dansk, force de la nature de près de deux mètres, se retrouve-t-il propulsé dans un univers fantastique en pleine guerre séculaire entre Loi et Chaos, un univers dont il comprend vite qu’il est le champion, un champion éternel… »

Vous l’aurez compris, on suit donc le personnage de Holger Dansk dans ses aventures dans le monde de Faërie, qu’il parcourt pour savoir comment rentrer chez lui, alors que les forces du Chaos cherchent à le mettre hors d’état de nuire.

Mon analyse va porter sur la ressemblance entre le roman et le Multivers de Michael Moorcock, tout en dégageant ses caractéristiques propres. Je ne parlerai donc pas (ou très peu) des deux nouvelles jointes au roman.

L’Analyse

 

Avant d’évoquer la ressemblance entre les écrits de Poul Anderson et ceux de Michael Moorcock, il convient de présenter brièvement cet auteur et son œuvre (dont je vous parlerai sans doute bientôt parce que j’adore cet auteur).

Michael Moorcock est un auteur britannique né en 1939. Il a écrit un grand nombre de cycles de Fantasy, avec notamment Elric, Hawkmoon, Corum et Erekosë. Les cycles de Michael Moorcock sont tous reliés entre eux par le fait qu’ils se déroulent de le même Multivers, au sein duquel le Chaos et la Loi sont en lutte perpétuelle. Les héros de Moorcock sont des incarnations du Champion Éternel, un être qui doit maintenir l’équilibre entre ces deux forces (nous verrons plus bas que c’est également le cas dans Trois Cœurs, trois lions). Certains héros de ce Multivers peuvent parfois se croiser pour vivre des aventures ensemble, dans des lieux qui sont à la croisée des mondes, comme la ville de « Tanelorn », que l’on peut mettre en parallèle avec l’auberge des nouvelles « L’Auberge hors du temps » et « La Ballade des perdants », qui réunit des personnages issus de différentes époques dans le même lieu, avec Léonard de Vinci et Albert Einstein par exemple. La filiation entre les deux auteurs s’établit également à travers le roman L’Épée Brisée, dans lequel Poul Anderson décrit une épée capable de se repaître de l’âme de ses victimes, ce qui rappelle très fortement Stormbringer, l’épée d’Elric. J’aimerais également terminer sur le sujet de cette filiation, avant de rentrer explicitement dans le sujet, en disant que Michael Moorcock énonce clairement s’être clairement inspiré de Poul Anderson dans l’introduction du roman Elric des dragons :

« En souvenir de Poul Anderson et de ses romans : The Broken Sword et trois cœurs, trois lions. »

Maintenant que le rapport entre les deux auteurs est établi, je vais pouvoir me lancer dans Trois Cœurs, trois lions.

Un monde où la Loi et le Chaos s’opposent

 

Le personnage principal du roman, Holger, se retrouve parachuté dans un monde « carolingien », où se trouve la Faërie et le Trollheim, qui constituent le « Monde du milieu », où l’existence de toutes les créatures du domaine du merveilleux est avérée, avec la « fée Morgane », des dragons, des sorciers, des elfes, et même la « Chasse Sauvage ». L’auteur utilise le folklore de certains mythes arthuriens, carolingiens et celtiques pour bâtir un monde de Fantasy médiévale très intéressant. La majorité de ces créatures féeriques se battent pour le Chaos, tandis qu’une grande partie des humains luttent aux côtés avec la Loi. Holger est perçu par le Chaos comme un ennemi à abattre, et par conséquent, les créatures du Chaos cherchent à l’empêcher d’accomplir ses objectifs et de retrouver la mémoire (puisque Holger se souvient être déjà venu dans ce monde). Holger apparaît comme une sorte de « champion » dont le devoir serait de défendre la Loi face au Chaos qui prend de l’ampleur. En d’autres termes, comme un guerrier chargé de maintenir l’équilibre entre les deux forces, à la manière des héros des romans de Michael Moorcock.

Le monde que construit Poul Anderson est donc un monde de Fantasy médiévale qui possède sa propre histoire, ses propres codes et dans lequel la magie existe. Holger va tenter de trouver ces codes pour pouvoir comprendre le fonctionnement de la magie à l’aune de la science qu’il connaît de son propre monde, ce qui donne aux confrontations avec les créatures monstrueuses un côté très réflexif. Par exemple, Holger utilisera certains principes de « thermodynamique » lorsqu’il affrontera un dragon, et j’ai trouvé cette utilisation de la science conventionnelle pour comprendre la magie très bien orchestrée. Holger est donc un personnage rusé qui ne compte pas que sur seule force, à l’instar d’Elric par exemple.

Les personnages

 

Le personnage d’Holger pourra vous apparaître comme un héros de High Fantasy classique, c’est-à-dire l’élu d’une prophétie qui doit sauver le monde. Cependant, l’auteur met l’accent sur le fait que son personnage ne sache pas précisément quel rôle il doit jouer dans la guerre entre la Loi et le Chaos, et surtout sur le fait qu’il doit retrouver la mémoire et comprendre sa véritable identité (qui n’est pas forcément évidente si on ne connaît pas les légendes nordiques ou les chansons de geste). Poul Anderson nous fait donc découvrir son univers à travers les yeux d’un personnage qui le méconnaît également, à cause de son amnésie. Cela m’a rappelé certains procédés narratifs qu’utilisent certains anime japonais relevant du genre Isekai, quelques dizaines d’années avant que le genre se popularise au Japon. Pour rappel, les anime dans lesquels un personnage de notre monde se retrouvent catapultés dans un monde d’Heroic Fantasy sont des Isekai (Re Zéro en est un, par exemple).

L’auteur donne des compagnons a son personnage principal. Ainsi, Holger est accompagné dans son périple par Hugi, un nain, Alianora, une enfant-cygne, et Carahue, qui est un chevalier « Sarrasin ». Ces compagnons sont individualisés et développés par l’auteur, puisque leur rapport à Holger n’est pas du tout le même et ils possèdent une certaine profondeur, tout comme certains des personnages antagonistes, comme Morgane par exemple. Les compagnons ont également tous leur heure de gloire pendant les combats, qui sont d’ailleurs assez peu nombreux, mais bien écrits.

Je conclurai en évoquant la romance entre Holger et Alianora, qui est assez prévisible mais que j’ai trouvée belle, parce qu’elle possède une part de tragique, et qu’elle est liée (je ne peux vraiment pas vous en dire plus) à Morgane, qui va tenter Holger tout au long du récit, par elle-même, ou grâce à d’autres femmes du Monde du milieu (Mériven et Rusel), afin de faire en sorte qu’il ne se mêle pas de la guerre entre la Loi et le Chaos. Selon moi, la romance de Trois Cœurs, trois lions possède un réel intérêt narratif sans pour autant devenir envahissante, parce qu’elle sert à montrer le courage et la bravoure d’Holger, qui ne choisit jamais d’abandonner sa quête.

Le mot de la fin

 

Trois Cœurs, trois lions est un bon roman de Fantasy, que j’ai beaucoup apprécié pour ses personnages et sa manière d’appréhender le contact entre les mondes, thème que l’on retrouve également dans les nouvelles suivantes.

La semaine prochaine, je vous parle de l’un des romans les plus mémorables de Poul Anderson, j’ai nommé L’Épée Brisée.

Vous pouvez également consulter les chroniques de Dionysos

5 commentaires sur “Trois Cœurs, Trois Lions de Poul Anderson

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s