Les coulisses du critique, ou le mode de fonctionnement du blog

Salut à tous ! Aujourd’hui, voici une sorte d’article spécial qui va vous expliquer (ou tenter de vous expliquer) comment fonctionne mon blog, et comment je fonctionne en tant que blogueur.

Je vais donc prendre appui sur le TAG des Coulisses du critique (1 et 2) du blog du Chien critique, que vous conseille au passage d’aller voir, et sur les questions qu’il pose. Certaines d’entre elles ne sont pas traitées, parce que je trouvais que le fait que moi-même j’y réponde n’apporterait pas grand-chose.

Sur ce, c’est parti !

Partie 1

 

Avis, Critique, Recension et/ou Ressenti ?

Je dirais que je verse beaucoup plus dans l’analyse que dans le ressenti. C’est d’ailleurs mon but, et je vais vous expliquer pourquoi. Bien que ma subjectivité transparaisse parfois (ou souvent) à travers mes chroniques, je n’aime pas donner un avis ou un ressenti « pur », et je préfère tenter de décrypter les œuvres dont je parle en les analysant avec plus ou moins de détails. D’une part, cela peut permettre au lecteur indécis de se faire une idée d’un roman ou d’un recueil. Et d’autre part, cela montre également que les œuvres de SFF sont analysables comme toute autre oeuvre de littérature.

Mes articles se donnent donc pour vocation de donner des analyses d’œuvres de SFF, avec plus ou moins de profondeur et de justesse !

 

Le choix du livre

Je lis énormément. Mes étagères tout comme ma liseuse sont pleines à craquer de romans et de recueils de SFF et mon portefeuille souffre régulièrement de mes achats.

Par conséquent, le choix est toujours assez vaste et se fait en général sur des coups de tête, ou sur une envie déclenchée à cause d’avis lus un peu partout (ActuSF, Elbakin, Noosfere, Bifrost, sans compter les blogs que je suis). En revanche, à compter de cette année, certaines de mes lectures seront très certainement influencées par mon mémoire universitaire (dont il faudra décidément que je vous parle) !

 

Cas particulier

Parfois, je reçois des SP de la part de certaines maisons d’éditions (que je remercie chaleureusement, au passage). Je le signale toujours au début de la chronique, par souci de transparence notamment.

Après, je ne sais pas du tout si le fait de recevoir tel ou tel roman en SP m’influence, à vous de vous faire votre avis sur la question ! Sachez en tout cas que j’essaie toujours d’être le plus « neutre » (pas dans mon appréciation, mais dans ma lecture) possible.

 

Mettre ou ne pas mettre la quatrième de couverture ? That is the question

Je sais que beaucoup de blogueurs ne la mettent pas parce que les éditeurs placent de très gros spoils dedans, mais personnellement, je la donne toujours depuis quelques temps.

Au début du blog, je faisais des résumés moi-même, mais je trouvais qu’ils étaient trop courts, trop vagues… et par conséquent, j’ai décidé d’utiliser les quatrièmes de couverture (et quand elles spoilent énormément, j’essaie de prévenir).

 

Prise de note

Je prends TOUJOURS des notes sur mes lectures (même sur celles qui ne sont pas chroniquées sur le blog), c’est une habitude acquise à l’université et qui ne me quittera sans doute jamais.

Pour prendre mes notes, j’utilise les outils de ma liseuse, libre office, et surtout, Google Keep, qui est une application vraiment très utile pour ce genre de besoins. Hé oui, je suis un étudiant de Lettres qui n’utilise pas de stylos, et qui les a d’ailleurs en horreur !

 

Rédaction

Je travaille sur mon PC avec Libre Office, tout simplement. Je mets en ordre mes prises de notes, qui sont organisées comme des… dissertations (Quoi ? Mais non, je ne vois pas DU TOUT en quoi c’est influencé par la fac), et je rédige. En général, je prends mes notes directement après ma lecture et je commence la chronique le jour suivant. J’essaie toujours de trouver le bon angle d’attaque et je vérifie les définitions complexes des termes que j’emploie avant de commencer, toutefois.

 

Serré ou plutôt long ?

C’est très variable, mais je crois que mes articles font en moyenne entre 1300 et 1500 mots. J’imagine que c’est moyen, comme longueur ! J’essaie souvent de ne pas être trop long (sauf quand l’oeuvre s’y prête) parce que j’ai l’impression de ne pas être pertinent si je m’étends trop, contrairement à certains blogueurs qui parviennent à dire des choses justes même avec des chroniques titanesques (je pense bien entendu à un certain serpent égyptien).

 

Divulgâcher ?

Aïe aïe aïe. Au début, je crois que je spoilais énormément. Maintenant, j’essaie de prévenir le lecteur quand je le fais.

Je déteste spoiler, mais je déteste encore plus ne pas pouvoir évoquer une thématique ou un point intéressant d’une oeuvre parce que ce serait du spoil, donc j’ai trouvé une parade, la prévention.

 

Ils en pensent quoi les autres blogueurs ?

C’est le moment des grandes excuses, je ne mets jamais de lien vers d’autres blogs et j’en suis sincèrement désolé. Je m’y mettrai un jour, promis !

Ensuite, pour ce que pensent les autres blogueurs de mon travail, je ne sais pas… Il faudrait leur demander !

Citation

Je place souvent des citations de l’oeuvre analysée dans ma chronique, pour illustrer mon propos par des exemples provenant du texte même, comme pour un… commentaire de texte (Hum hum).

 

Tager ses billets

Je tague absolument tous mes articles, en fonction de l’éditeur, de la collection, du genre, du sous-genre, de l’auteur… J’essaie d’être assez précis là-dessus, même s’il m’a fallu un certain temps pour trouver un classement correct. Il faudra aussi que je me penche sur la création d’un sommaire pour le blog.

 

Noter ses lectures

Je ne note pas mes lectures, ou alors sur Babelio et Goodreads, mais vous verrez que je mets systématiquement la même note. Je n’aime pas l’idée de noter mes lectures, parce que je ne pense pas être une figure d’autorité absolue dont la notation ferait rejaillir la gloire ou l’opprobre sur un auteur, mais également parce que je ne souhaite pas en être une ou être perçu comme telle par mon lectorat.

Moi, ce qui m’intéresse, c’est de montrer en quoi une oeuvre peut-être intéressante à travers l’analyse de ses spécificités, et rien d’autre.

 

Les affiliations

Je ne suis affilié à aucun site marchand, et je ne mets jamais de lien d’achats dans mes chroniques. Je pense que les lecteurs savent exactement où trouver des livres. Ils n’ont donc pas besoin de moi pour leur donner des indications, sauf dans le cadre des librairies spécialisées comme Scylla par exemple.

Après, chacun est libre de faire ce qu’il veut, et je ne suis personne pour juger tel ou tel partenariat (et je serais d’ailleurs bien mal placé pour le faire).

 

La reconnaissance

Publier des articles sur un blog, c’est intéressant. Savoir qu’on est lu (et même apprécié… je suppose ?), c’est extrêmement gratifiant !

Je partage mes chroniques sur Livraddict, Babelio et Goodreads, et sur les réseaux sociaux, grâce au Twitter et au Facebook du blog. Je les envoie aussi aux éditeurs et aux auteurs, ce qui donne souvent lieu à des échanges très intéressants !

 

Partie 2

Chronophage, le blogging ?

En un mot, oui. Lire, prendre des notes, rédiger, c’est très chronophage, surtout quand cumule plusieurs casquettes (étudiant, jeune écrivain, blogueur…) !

 

Le rythme de publication

Il a beaucoup changé en un an et demie d’existence.

J’ai commencé avec un article par mois, puis plusieurs (2 à 3), pour enfin arriver à mon rythme de publication actuel, qui est d’un article par semaine, en général le vendredi. Ce rythme peut être perturbé par certains événements, partiels en tête. Sinon, j’essaie d’être toujours le plus régulier possible.

 

Les demandes d’auteurs

Je n’en ai reçue qu’une (les autres SP que j’ai reçus venant des éditeurs), de la part de Coralie Fouriau, pour son premier roman. L’échange de mail et la réception de la chronique s’étaient très bien passés, et j’étais (et je suis encore) très heureux d’avoir pu donner mon avis à une autrice qui me l’avait directement demandé.

 

La gestion des commentaires

J’essaie de toujours répondre aux commentaires que l’on me laisse. J’en laisse aussi assez souvent sur d’autres blogs, et cela déclenche souvent des discussions très intéressantes !

 

Les statistiques

Je les consulte souvent. Très (trop) souvent. J’observe quelles chroniques sont lues, lesquelles sont moins lues. J’ai parfois de très bonnes surprises, surtout quand je constate que certains de mes articles sont appréciés en dehors de la blogosphère !

 

L’attrait de la nouveauté

Question complexe, je chronique en général ce qui m’intéresse (le fameux « je fais ce que je veux bordel »), tout en essayant de garder un pied dans l’actualité littéraire, avec les nouveautés qui m’attirent le plus.

Ensuite, j’aime parler d’œuvres qui sont un peu trop méconnues à mon goût et dont le public ne semble pas forcément avoir connaissance, avec les Exhumations.

 

Stop ou encore ?

Je continue, bien évidemment ! Après un an et demie d’existence, il serait dommage de s’arrêter en si bon chemin. Reste à savoir si je parviendrai à tenir le rythme de publication en étant en Master de Recherche cette année (bon, mon sujet concerne la Fantasy, mais tout de même…), mais j’accepte le défi !

 

 

Voilà, vous savez tout ou presque sur les coulisses de mon blog ! J’espère que cela vous aura intéressés. Ce genre de TAG est particulièrement intéressant, je trouve !

Publicités

13 commentaires sur “Les coulisses du critique, ou le mode de fonctionnement du blog

  1. Enfin tu as répondu, tu auras mis le temps mais c’est pour la bonne cause 😀
    Donc en fait tu prends le temps de Taguer tes billets mais tu prends pas le temps de mettre les autres blogueurs en lien de tes chroniques ? Hiiiinnnnn ! Regardez-le ! Pointez-le du doigt ! SHAME ! … Ahem… Pardon 😀 Je ris n’est-ce pas ^^
    Je ne pense pas que noter une lecture soit en une quelconque façon montrer que tu fais figure d’autorité. Perso je note en fonction de mon ressenti, de mon appréciation, du kiffe que j’ai pu avoir, et je démontre (du moins j’essaie) par A + B dans ma critique le pourquoi de cette note. C’est juste que c’est personnel et qu’il faut bien le préciser.
    Mais sympa tes réponses, assez concises et ça permet de mieux te connaître c’est cool. Bon courage pour la suite de ton Master en tout cas.

    Aimé par 1 personne

    1. Effectivement, j’ai mis énormément de temps, j’en suis le premier désolé !
      Il faudra que j’y pense à l’avenir, au moins pour les sorties récentes…
      Je comprends tout à fait le fait qu’on puisse mettre une note, mais personnellement je me garde de le faire, je préfère utiliser des ressorts d’analyse et expliquer l’intérêt de l’œuvre dont je parle. En tout cas, nous sommes d’accord sur le fait qu’il faille préciser que c’est personnel 🙂
      Merci beaucoup ! 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Comme d’habitude, un TAG très intéressant pour comprendre le fonctionnement des autres blogueurs. 🙂

    Je ne vais pas m’étendre sur ce que je pense de la notation, surtout dans le système actuel, je risquerais d’écrire un pavé. Mais je suis dans la même démarche, j’ai horreur de donner des notes en lien avec un avis subjectif. Je peux comprendre qu’il s’agisse d’une façon simple et rapide de faire sa sélection, mais à mon sens, dans la vie, il faut aussi savoir prendre son temps pour se faire plaisir, et pas juste consommer avec gloutonnerie. Donc, ma préférence va à un avis construit et nuancé qui permet de réfléchir à ses propres envies, ses propres questionnements (je n’apprécie ni le dithyrambe, ni le lynchage, ni l’endoctrinement : les excès, c’est rarement bon pour la santé intellectuelle ^^).

    Sinon, je pense que le blogging est chronophage pour tous ceux qui entretiennent leur blog régulièrement, mais n’en font pas leur métier. D’où la baisse de régime à certains moments, difficile de toujours garder le rythme. 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s