D. Gray Man : Prologue (tome 01), de Katsura Hoshino

Salutations, lecteur. Les chroniques manga reprennent sur le blog. Et pour cette reprise, je vais te parler d’un manga qui compte beaucoup pour moi.

 

D. Gray Man : Opening (tome 1) de Katsura Hoshino

9782723491921-001-T

Introduction

 

Avant de commencer, j’aimerais détailler la démarche que je vais suivre pour ces chroniques de D. Gray Man. Le projet est de traiter de l’intégralité du manga. Je découperai néanmoins mes chroniques par arcs narratifs, sauf dans les cas où, notamment celui des premiers volumes, un tome constitue un arc narratif à part entière. J’espère que ces chroniques vous plairont et qu’elles vous donneront envie de vous intéresser à cette œuvre formidable qu’est D. Gray Man.

Katsura Hoshino est une mangaka japonaise née en 1980. Son manga D. Gray Man est prépublié depuis 2004 dans le Weekly Shonen Jump, mais a connu plusieurs interruptions en raison des problèmes de santé de l’autrice. Le manga a également connu deux adaptations en anime, l’une de 2006 à 2008, et la deuxième appelée D. Gray Man Hallow, en 2016.

En France, le manga est publié en volume chez Glénat.

Voici la quatrième de couverture du premier volume du manga :

« Pour sauver les âmes torturées, le seul rempart est l’Innocence !

Akuma : arme de guerre maléfique conçue à base de pièces mécaniques, d’âme et de tragédie.
Allen Walker, jeune exorciste marqué d’une croix divine à la main gauche, part en croisade contre le Comte millénaire, “faiseur” d’akuma et partisan de la fin du monde. Pour cela, il décide de rejoindre la Congrégation de l’ombre, une organisation d’exorcistes chargée de traquer les akuma. Seulement, cette congrégation est à l’écart de tout et les exorcistes sont loin d’être les plus accueillants qui soient… »

Dans mon analyse de premier volume du manga, je vous parlerai brièvement du dessin de l’autrice, avant de m’intéresser à l’intrigue, l’univers et aux personnages.

 

L’Analyse

 

Dessin

 

Le dessin de Katsura Hoshino est magnifique, tant pour les designs des personnages, notamment celui d’Allen Walker, le personnage principal, qui se trouve extrêmement singularisé de par son bras et son œil gauches et ses cheveux blancs, que pour ceux des Akuma, qui apparaissent comme des créatures assez lovecraftiennes, d’une certaine façon, de par leur apparence grotesque et la profusion de protubérances qu’ils déploient, avec leurs armes notamment.

Il est également intéressant de noter que le Comte Millénaire et son design cartoonesque détonnent avec l’aspect plus adulte des autres personnages du manga (je reviendrai sur le Comte Millénaire plus bas).

 

Univers et Intrigue

 

Gray Man se déroule à la toute fin du 19ème siècle, dans un monde alternatif semblable à notre Terre. Le monde dépeint par Katsura Hoshino diffère toutefois de notre temporalité parce qu’il présente des éléments surnaturels à travers les Akuma, des machines tueuses créées à partir de personnes décédées par la magie noire du Comte Millénaire, un personnage clé qui se trouve être le grand antagoniste du manga, parce qu’il cherche à détruire l’Humanité.

Le Comte trompe les personnes qui ont souffert de la perte d’un proche pour fabriquer ses Akuma, qui prennent ensuite l’enveloppe de celui ou celle qui a demandé leur résurrection. Leur naissance tient ainsi à la fois de la nécromancie et de la résurrection mécanique, puisque ce sont des âmes humaines ramenées à la vie pour devenir littéralement des esclaves mécaniques tueurs. On peut alors affirmer qu’ils tiennent d’une technomagie, de la même manière que leurs opposants Exorcistes.

Les Akuma sont ainsi représentés comme des créatures sphériques disposant d’armes à feu, dont les balles sont chargées d’un virus mortel qui contamine les humains standards et les tue. Katsura Hoshino confère cependant une grande part de tragique à ces créatures, puisque leur statut de machines à tuer est engendré par une tromperie, et ensuite parce que les Akuma sont des humains dont l’âme est torturée en continu par les maléfices du Comte et la haine pour l’espèce humaine. Les Akuma sont ainsi représentés comme des monstres parfois grotesques, mais ils disposent d’une part d’Humanité, que le personnage d’Allen aide à cerner de par son passé et son œil gauche, sur lequel je reviendrai plus bas.

Pour lutter contre les Akuma et le Comte Millénaire, la Congrégation de l’Ombre, un organisme secret lié au Vatican, s’est formée, ce qui permet de relever que les imaginaires ecclésiastiques et occultes occupent une place importante au sein du manga. La Congrégation dispose des Exorcistes, qui sont presque littéralement des apôtres choisis par Dieu. En effet, les Exorcistes disposent du pouvoir de l’Innocence, c’est-à-dire des cristaux divins qui peuvent être présents dans le corps de l’Exorciste, en symbiose avec celui-ci, ce qui est le cas pour le bras gauche d’Allen, ou transformés en équipement, comme pour le sabre de Kanda, appelé Mugen. A l’Innocence s’oppose donc la « matière noire » des Akuma. On peut également rattacher le fonctionnement de l’Innocence et la manière dont les Exorcistes doivent se synchroniser avec elle à un système de magie, puisque Katsura Hoshino pose les bases de la rationalisation de ses procédés magiques, qu’elle développera dans les volumes suivants. La transformation d’une matière divine, à savoir l’Innocence, en équipements capables de détruire des machines à tuer démoniaques, peut être assimilable à une forme de technomagie. Cette schématisation pourrait témoigner d’un certain manichéisme, avec un combat entre un Bien et un Mal absolus, mais les arcs narratifs suivants montrent que la Congrégation de l’Ombre possède… plusieurs part d’ombre (oui oui), tandis que certains antagonistes seront humanisés.

D’un point de vue générique, on pourrait rattacher D. Gray Man à une sorte de Gaslamp Fantasy gothique, de par son décor qui s’ancre dans la fin du 19ème siècle, et son mélange de technologie et de magie. Pour rappel, la Gaslamp Fantasy mêle l’esthétique du Steampunk, et les décors et le merveilleux propres à la Fantasy.

Ce premier tome a pour but d’introduire l’univers de D. Gray Man, mais aussi le personnage d’Allen Walker, personnage principal du manga, ainsi que son passé extrêmement chargé et doté de beaucoup de zones d’ombres, qui seront éclaircies au cours des volumes suivants.

L’intrigue de ce premier volume s’avère donc assez simple. On suit dans un premier temps la policière Moore et son collègue Charles, qui se rendent dans une église prétendument hantée pour essayer de percer son secret. C’est alors que Moore rencontre Allen Walker, jeune vagabond âgé d’une quinzaine d’années, qui se trouve accusé du meurtre de Charles, alors que ce dernier est mort sous leurs yeux, tué par les balles d’un Akuma présent dans l’église. Ils vont donc devoir s’associer pour trouver le vrai coupable. Katsura Hoshino mobilise dans ce premier chapitre des mécanismes d’ironie dramatique, puisque les humains standards n’ont pas connaissance de l’existence des Akuma, du Comte, ou de la Congrégation de l’Ombre, alors qu’Allen en a tout à fait conscience. De même, on connaît l’identité de l’Akuma avant les personnages, Allen inclus. On observe ainsi la tragédie qui entoure l’Akuma de l’église grâce à une analepse qui permet de comprendre toute la part de tragique qui entoure la création d’Akuma.

Le deuxième chapitre explore également les mêmes thématiques, avec la rencontre entre Allen et le jeune Jean, qui croit aux Akuma et les recherche, ce qui va l’amener à faire la rencontre du Comte Millénaire. Cette rencontre entre le Comte et Allen nous permet de comprendre ce qui les relie.

Les chapitres suivants traitent quant à eux de l’arrivée d’Allen dans les locaux de la Congrégation de l’Ombre, ce qui lui permet de prendre conscience de la place qu’il occupe dans la lutte contre le Comte Millénaire et ses alliés.

D. Gray Man est donc un manga à la tonalité sombre et apocalyptique, puisque les Exorcistes sont chargés de lutter contre une puissance démoniaque millénaire et ses machines, mais cela n’empêche pas l’autrice d’incorporer de l’humour dans ses récits, notamment dans les relations entre ses personnages, avec le désordre qui règne dans la section scientifique de l’Intendant Komui par exemple.

 

Personnages

 

Allen est un personnage tragique, qui a vu son père adoptif, Mana, mourir, alors qu’il n’avait que lui au monde. Par la suite, il a tenté de le ressusciter et malheureusement transformé son père en Akuma en pactisant avec le Comte Millénaire. Mana l’a ainsi maudit et a tenté de le tuer, mais Allen est parvenu à le détruire en éveillant l’Innocence contenue dans son bras gauche.

La malédiction de Mana et ses attaques sur son fils adoptif ont quant à elles laissé des traces physiques, mais aussi surnaturelles sur Allen, puisque son œil gauche lui permet d’identifier les Akuma se cachant parmi les humains, mais aussi d’observer les tourments de leurs âmes. Il également désigné comme le « Destructeur de temps », ce qui peut faire de lui une sorte de personnage Elu. C’est d’une certaine manière le cas, mais l’intrigue du manga va souvent subvertir cette notion ou affirmer cette hypothèse, mais pas de la manière à laquelle le lecteur peut s’attendre, comme nous pourrons le voir dans les arcs narratifs suivants.

Ce premier tome nous permet également de faire la rencontre du Comte Millénaire, qui s’avère être un personnage clownesque (la thématique et l’image du clown sont d’ailleurs fondamentales dans D. Gray Man), dont les objectifs, détruire l’Humanité et plonger le monde dans le chaos, contrastent avec son apparence cartoonesque, avec sa mâchoire et son sourire démesuré, mais aussi son apparence assez bonhomme. Ce contraste s’observe d’ailleurs de manière très claire dans l’analepse qui décrit la naissance de l’Akuma de l’église, ou dans la renaissance de Mana en tant qu’Akuma.

Le premier volume de D. Gray Man nous montre également la relation qu’entretiennent Allen et le Comte, puisque le dernier a transformé le père du premier en Akuma. On verra par la suite que les liens entre Allen et le Comte s’avèrent bien plus complexes et profonds, mais je ne peux pas vous en dire plus pour le moment.

Katsura Hoshino introduit également deux autres personnages fondamentaux de D. Gray Man, parce qu’ils sont des camarades pour Allen, à savoir Yu Kanda, et Lenalee Lee, deux exorcistes qui seront parfois au centre de l’intrigue du manga et qui accompagneront Allen en mission.

 

Le mot de la fin

 

Ce premier volume de D. Gray Man introduit l’univers et l’intrigue développés par Katsura Hoshino. L’autrice met en scène un univers de Fantasy dans un monde moderne et gothique, marqué par la présence des Akuma, machines à tuer démoniaques engendrées par le Comte Millénaire à partir de tragédies humaines. Le Comte et ses serviteurs sont combattus dans le monde entier par la Congrégation de l’Ombre et ses Exorcistes, élus par l’Innocence, une matière divine qui leur octroie des armes et des pouvoirs surnaturels qui leur permettent de détruire les Akuma.

On découvre aussi et surtout le personnage d’Allen Walker, jeune adolescent au passé tragique, dans son parcours pour atteindre le siège de la Congrégation, où il devient Exorciste à part entière.

Je vous recommande la lecture de ce premier volume ! J’ai également chroniqué les tomes 2, 3,

Vous pouvez également consulter les chroniques de Tachan

8 commentaires sur “D. Gray Man : Prologue (tome 01), de Katsura Hoshino

  1. Mon frère m’a fait découvrir le manga a ses débuts, je suis une grande fan ^^
    Mais le rythme des parutions a été très ralenti ces derniers temps a cause de la santé de l’auteure non ? Impossible de savoir quand arrivera le tome 27, j’espère qu’il ne va pas être abandonné 😥

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s