D. Gray Man : Rewind City (Tome 03), de Katsura Hoshino

Salutations, lecteur. Aujourd’hui, je vais poursuivre mon exploration du manga D. Gray Man de Katsura Hoshino, avec son troisième volume,

D. Gray Man : Rewind City (Tome 3), de Katsura Hoshino

9782723492447-T

 

Introduction

 

Avant de commencer, j’aimerais détailler la démarche que je vais suivre pour ces chroniques de D. Gray Man. Le projet est de traiter de l’intégralité du manga. Je découperai néanmoins mes chroniques par arcs narratifs, sauf dans les cas où, notamment celui des premiers volumes, un tome constitue un arc narratif à part entière. J’espère que ces chroniques vous plairont et qu’elles vous donneront envie de vous intéresser à cette œuvre formidable qu’est D. Gray Man.

Katsura Hoshino est une mangaka japonaise née en 1980. Son manga D. Gray Man est prépublié depuis 2004 dans le Weekly Shonen Jump, mais a connu plusieurs interruptions en raison des problèmes de santé de l’autrice. Le manga a également connu deux adaptations en anime, l’une de 2006 à 2008, et la deuxième appelée D. Gray Man Hallow, en 2016.

En France, le manga est publié en volume chez Glénat.

Voici la quatrième de couverture de ce volume :

« Une ville figée dans l’espace et le temps… Une force mystérieuse empêche les traqueurs de la Congrégation d’y pénétrer… Allen et Lenalee sont envoyés sur place pour enquêter sur la cause de ce phénomène étrange.

Des ennemis plus puissants que jamais les y attendent… Qui sont ces “descendants de Noé”, qui se proclament les véritables “apôtres de Dieu” ? »

Mon analyse du manga traitera d’abord du dessin de l’autrice, puis je m’intéresserai à l’univers, à l’intrigue et aux personnages du manga.

 

L’Analyse

 

Dessin

 

On remarque que le design des descendants de Noé questionne leur humanité. En effet, leur apparence semble humaine, mais leurs pouvoirs et certains éléments de leur design, tels que leur teint reconnaissable et les stigmates qu’ils ont au front montrent qu’ils s’éloignent de l’Humanité, de même que leur capacité de régénération qui leur permet aisément de traverser des barrières magiques sans dommages.

On observe également une grande variété dans les designs des Akuma, puisque les niveaux 2 mis en scène par l’autrice dans la ville qui se rembobine sont très différents les uns des autres, puisque deux d’entre eux ont l’air de créatures monstrueuses, tandis que l’autre se rapproche d’une machine. On remarque également que Katsura Hoshino représente également très bien les machines, comme on peut l’observer dans les designs du robot Komulin et de la pyramide dotée d’un canon de la section scientifique de la Congrégation de l’Ombre.

 

Univers et intrigue

 

Ce troisième volume de D. Gray Man démarre avec l’épisode « Komulin », c’est-à-dire le dérèglement d’u robot créé par Komui Lee, le chef de la section scientifique, pour aider ses subordonnés. Komulin finit malheureusement par partir en vrille à cause d’une tasse de café (oui oui) et manque de saccager le siège de la Congrégation. Cet incident mâtiné d’une touche de comique nous permet toutefois de découvrir que les membres de la section scientifique sont pleins de ressources, parmi lesquelles on peut compter l’ingéniosité et le fameux « sister complex » de Komui, extrêmement préoccupé par sa sœur, qui constituent tous deux des ressorts comiques et dramatiques du manga. L’épisode Komulin nous permet également de découvrir les capacités de l’Innocence de Lenalee, à savoir les Bottes Noires, qui lui permettent de virevolter dans les airs à toute vitesse avant de frapper ses ennemis.

Katsura Hoshino nous fait découvrir d’autres alliés du Comte Millénaire, à savoir les Descendants de Noé (ou simplement les Noés), qui sont des Apôtres démoniaques chargés de détruire le monde grâce à leurs pouvoirs et leur capacité à commander aux Akuma, malgré leur humanité première. Les Noé sont donc des personnages ambigus par nature, à cheval entre leur nature humaine et leurs objectifs apocalyptiques. Les Noé, leurs origines, leurs objectifs et leurs capacités seront développés dans les volumes suivants du manga, pour en devenir des personnages clés.

L’intrigue de ce troisième tome met en scène Allen et Lenalee, qui font équipe lors d’une mission. Ils sont ainsi chargés d’enquêter dans une ville allemande où la même journée, le 9 Octobre se déroule en boucle, à cause d’une Innocence et de sa Compatible, Miranda Lotto. Cette boucle temporelle est un ressort comique, puisque Miranda connaît par cœur les événements malheureux qui lui arrivent (dont des lancers de crotte, oui oui) et parvient donc à les éviter, mais également tragique, puisque que le personnage se retrouve piégé dans une boucle temporelle qu’il a causée malgré lui. On peut noter que Katsura Hoshino puise ici dans un motif davantage science-fictif que merveilleux pour son intrigue, même si l’explication rationnelle du phénomène repose sur le merveilleux, c’est-à-dire l’Innocence. On observe aussi que ce volume est également celui de la naissance d’une Exorciste, à savoir Miranda, qui apparaîtra lors de futurs arcs du manga.

Lenalee et Allen doivent alors sauver la ville qui se rembobine, ainsi que Miranda, du phénomène de boucle temporelle, mais aussi de Road Kamelot et des Akuma de niveau 2, qui cherchent à détruire l’Innocence et à tous les tuer. On observe que les Akuma permettent à l’autrice de faire de l’humour macabre sur leurs manières de tuer, puisqu’on observe qu’ils jouent à pierre-feuille-ciseaux pour déterminer comment tuer Allen (oui oui). L’humour est également présent à travers les plaisanteries d’Allen et des autres personnages, qui donne lieu à des réactions excessives, qui sont transcrites dans les expressions faciales des personnages.

 

Personnages

 

Rewind City introduit donc les Noés, à travers l’une des antagonistes majeures du manga, à savoir Road Kamelot, Descendante de Noé qui possède des pouvoirs surnaturels (je ne peux pas vous en dire plus) et la capacité de commander aux Akuma. Road hait les humains et est capable d’une grande violence envers eux, comme le montre la manière dont elle torture Allen, Miranda et Lenalee. On observe également que ce volume signe le début de la relation extrêmement ambiguë entre la Noé et Allen, puisque si elle affirme haïr l’humanité et mutile l’Exorciste, elle a l’air d’apprécier le choyer. Cette ambiguïté gagnera en puissance dans les volumes suivants.

Katsura Hoshino introduit également le personnage de Miranda Lotto, une femme qui n’a aucune confiance en elle, et qui est réputée extrêmement malchanceuse et que les habitants de sa ville qualifient de bonne à rien.  Sa rencontre avec les Exorcistes change sa vie à jamais, puisqu’elle découvre que le statut de Compatible peut littéralement donner un sens à sa vie. Miranda est donc sauvée par sa compatibilité avec l’Innocence, grâce à lauqelle parvient à venir en aide à Lenalee et Allen, alors qu’ils sont à la merci de Road, grâce aux ressources dont elle dispose grâce à son Innocence.

Ce troisième volume développe également le personnage de Lenalee, qui montre que si la Congrégation peut sauver des vies, elle peut également en aliéner d’autres. On observe ainsi que Lenalee a passé la très grande partie de sa vie à la Congrégation de l’Ombre à cause de sa compatibilité avec les Bottes Noires. On apprend à cette occasion qu’un Compatible avec l’Innocence doit obligatoirement intégrer la Congrégation, de force si nécessaire, ce qu’on peut rattacher à la condition des enfants soldats. Lenalee a donc été privée de choix et de Komui, sa seule famille, jusqu’à ce qu’il rejoigne la Congrégation en tant que scientifique. On peut donc noter que d’une certaine façon, les Exorcistes sont aliénées par leur ordre, et les volumes suivants développeront cette piste, en montrant les zones d’ombre de la Congrégation, qui n’hésite pas à recourir à des expérimentations sur des enfants, par exemple (je ne peux malheureusement pas vous en dire plus).

Allen se trouve également développé, puisqu’on apprend que son père adoptif, Mana Walker, et lui étaient saltimbanques et travaillaient dans un cirque. On observe aussi que son amour de l’humanité est couplé à un désir de sauver les Akuma, ce qui fait de lui un cas particulier parmi les Exorcistes, qui se perçoivent majoritairement comme des destructeurs, ce qui fait qu’il pourrait se retrouver « seul » ou ostracisé par son ordre comme le relève Road. L’ambiguïté d’Allen vis-à-vis des Akuma et de la Congrégation de l’Ombre sera explorée dans les arcs suivants du manga.

 

Le mot de la fin

 

Dans ce troisième volume de D. Gray Man, Katsura Hoshino met en scène la mission d’Allen et Lenalee. Les deux Exorcistes sont chargés d’enquêter sur une ville qui vit une boucle temporelle engendrée par une Innocence dotée d’une Compatible, à savoir Miranda, considérée comme bonne à rien, mais qui va voir sa vie transformée par l’Innocence.

L’autrice introduit également des antagonistes majeurs du manga, les Descendants de Noé, des acolytes du Comte Millénaire qui œuvrent à ses côtés pour détruire l’Humanité, avec le personnage de Road Kamelot, qui confronte Allen, Lenalee et Miranda et les mutile.

Ce volume approfondit ainsi l’univers de D. Gray Man, en introduisant de nouveaux antagonistes, mais également en explorant les zones d’ombre de l’Ordre des Exorcistes.

3 commentaires sur “D. Gray Man : Rewind City (Tome 03), de Katsura Hoshino

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s