Les Aventures de Setnê, de J. H. Rosny Aîné

Salutations, lecteur. Aujourd’hui, je vais te parler d’un texte oublié de la Fantasy française.

Les Aventures de Setnê, de J. H. Rosny Aîné


Introduction


Avant de commencer, j’aimerais préciser que cette chronique émane d’un service de presse des éditions Callidor, que je remercie pour l’envoi de cette nouvelle, qui est offerte pour l’achat de deux titres de l’éditeur.

J. H. Rosny Aîné est un auteur français d’origine belge né en 1856 et mort en 1940. Il compte parmi les auteurs les plus influents de la SF de la première moitié du XXème siècle, avec ses romans Les Xipéhuz, La Mort de la Terre, Les Navigateurs de l’infini ou encore La Jeune vampire. Il a donné son à un prix récompensant des œuvres de SF de langue française. Toxoplasma de Sabrina Calvo et Le Goût de l’immortalité de Catherine Dufour l’ont par exemple remporté.

Les Aventures de Setnê, dont je vais vous parler aujourd’hui, est une nouvelle à l’origine parue en 1902. Elle a été rééditée par les éditions Callidor en 2021, avec des illustrations de Maxime Desmettre et un avant-propos de Thierry Fraysse, qui replace le roman dans son contexte historique.

En voici la quatrième de couverture :

« L’armée d’Égypte, ce grand fleuve d’hommes et de mort, s’est déversée sur les contrées d’Asie. Mais Ninive, la ville d’airain, résiste à la soif de conquêtes du roi-guerrier Thoutmès III. Pour prendre l’ennemi de court, le pharaon entrevoit un sentier qu’abrite une forêt séculaire. Setnê, un jeune chef de guerre, s’y engouffre donc, sans imaginer que derrière cet immense lac d’arbres et d’herbes s’étend une terre ancienne, pleine de forces secrètes, celle des légendes et de la vieille nature invaincue, celle des Dragons, des Tigres et des Hommes de l’Eau. »

Dans mon analyse de cette nouvelle, je replacerai le récit dans le contexte de l’histoire littéraire de la Fantasy, puis je traiterai des aventures que décrit l’auteur.


L’Analyse


Un peu d’histoire de la Fantasy


Les Aventures de Setnê est paru au début du XXème siècle, alors que les premiers romans de Fantasy, ceux de William Morris, avec La Source au bout du monde ou La Plaine étincelante, sont publiés, mais un demi-siècle avant la publication de l’œuvre qui façonne le genre, Le Seigneur des anneaux d’un certain Tolkien. Il s’agit donc du moment qui se situe entre l’émergence de la Fantasy et son explosion au cours de la deuxième moitié du XXème siècle.

Cela place la nouvelle de Rosny Aîné parmi les Grands Anciens de la Fantasy, en compagnie de deux œuvres françaises qui lui sont contemporaines, à savoir Les Centaures d’André Lichtenberger et Soroé, reine des Atlantes de Charles Lomon et P. B. Gheusi, mais aussi d’une œuvre séminale du genre, Les Dieux de Pegana de Lord Dunsany. Mais à l’instar de ces deux romans français, la nouvelle de Rosny Aîné est malheureusement tombée dans l’oubli, et n’a donc pu être rattachée au genre que tardivement.

Néanmoins, elle correspond au genre de l’Heroic Fantasy, popularisé par Robert E. Howard et ses personnages de Kull et de Conan, mis en scène dans des récits publiés dans les pulps tels que Weird Tales dans les années 1920 et 1930. Pour rappel, l’Heroic Fantasy est sous-genre de la Fantasy qui nous fait suivre les aventures d’un personnage plutôt solitaire confronté à des ennemis monstrueux et humains qui mettent à l’épreuve ses compétences martiales et son intelligence. Ce genre sera plus tard subverti, notamment par Michael Moorcock et Fritz Leiber, dans leurs cycles Elric pour l’un et Le Cycle des épées pour l’autre. En effet, Elric subvertit la figure du héros surpuissant par lui-même en tirant sa force de drogue et surtout de son épée Stormbringer, qui aspire l’énergie vitale de ses victimes, tandis que la camaraderie de Fafhrd et duu Souricier Gris dépasse la solitude des héros de Robert Howard.

Setnê, guerrier et meneur d’hommes


Les Aventures de Setnê s’inscrit donc dans ce qui deviendra l’Heroic Fantasy, à travers la mise en scène du guerrier Setnê, vassal du roi Thoutmès III, au temps de l’Égypte antique. Setnê doit conquérir la ville de Ninive pour le compte de son roi, mais il doit auparavant traverser une contrée pleine de dangers plus ou moins surnaturels avec ses hommes. Il se confronte ainsi à des dragons du désert, des tigres prédateurs dans une forêt, et des « hommes de l’eau » dans des marécages avant de livrer bataille contre les soldats de Ninive. Ainsi, la nouvelle de Rosny Aîné est un récit guerrier qui met à l’épreuve la force de son personnage, mais aussi ses capacités de meneur d’hommes, puisqu’il doit galvaniser ses troupes afin qu’elles ne soient pas submergées par la terreur face à leurs ennemis. Ses exploits martiaux lui permettent donc de prouver sa valeur, et d’exalter celle de ses subordonnés.

Il faut tuer un dragon ! songea-t-il. Sinon ces cœurs débiles se figeront dans l’épouvante.
Il tira lentement son glaive au fort tranchant ; il considéra un grand taureau blanc qui s’abattait sous l’étreinte formidable, et d’un bond, il s’élança, il trancha le dragon par son milieu. Les tronçons rebondirent horriblement, et Setnê cria :

– Que redoutez-vous, âmes faibles ? Chacun de vous n’a-t-il pas une épée bien recuite ?

Setnê apparaît alors comme un héros dont les prouesses individuelles rejaillissent sur le courage de ses hommes.

Le mot de la fin


Les Aventures de Setnê est une nouvelle de Fantasy écrite par J. H. Rosny Aîné, qui met en scène les exploits guerriers de Setnê, un homme de l’Égypte antique chargé par son roi, Thoutmès III, de conquérir une ville, Ninive.

La lecture de cette nouvelle, mais aussi la préface de Thierry Fraysse, permettent de comprendre que ce texte appartient aux précurseurs de l’Heroic Fantasy popularisée par Robert Howard, ce qui la rend très intéressante si on s’intéresse à l’histoire du genre !

Vous pouvez également consulter les chroniques de Tigger Lilly, Nevertwhere

5 commentaires sur “Les Aventures de Setnê, de J. H. Rosny Aîné

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s